Lino Brocka Information

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lino Brocka
Naissance
Pilar ( Sorsogon)
Philippines
Nationalité Drapeau des Philippines  Philippin
Décès (à 52 ans)
Quezon City
Profession Réalisateur
Films notables Manille
Insiang

Lino Brocka est un réalisateur philippin, né le à Pilar ( Sorsogon) aux Philippines, et mort le (à 52 ans) à Quezon City.

Biographie

Après des études à l'université des Philippines, Lino Brocka se convertit à la religion mormonne en réaction au catholicisme de son pays [1] et passe deux ans, en tant que missionnaire, dans une colonie de lépreux [1] à Hawaii. De retour aux Philippines, il participe à des spectacles d'une compagnie théâtrale : il monte des pièces du répertoire contemporain ( Tennessee Williams [1], Jean-Paul Sartre), mais également des spectacles reflétant les problèmes de son pays.

À l'orée des années 1970, il commence à tourner des films à petits budgets avant de créer sa propre société de production, la Cinémanila. Les films de Lino Brocka s'adressent, pour l'essentiel, à un public populaire. Toutefois, certains d'entre eux, marqués par des préoccupations sociales et politiques, apparaissent plus ambitieux. Cette alternance, délibérée, s'explique par sa volonté de « développer un grand public philippin [2] » et « d'élever le niveau du cinéma local en introduisant des changements progressifs [3] ».

Des films comme Insiang ( 1976) ou Bayan ko ( 1985) lui ouvrent les portes de la renommée en Europe.

Il meurt dans un accident de voiture en 1991 à Manille.

Le long métrage Les Nuits fauves est dédié à Lino Brocka, décédé durant la production du film [4].

Filmographie

Distinctions

Récompenses

Nominations

Sélections

Notes et références

  1. a b et c Bernard Eisenschitz, « L'insoumis de Manille », Le Monde diplomatique, mai 2013, page 27
  2. Raya Martin, in « A Tribute to Lino Brocka », catalogue de la 47e Viennale, Vienne,2009, cité dans Le Monde diplomatique, mai 2013, page 27.
  3. Lino Brocka, « Philippine movies : Some problems and prospects », Manilla Review, octobre 1974, cité dans Le Monde diplomatique, mai 2013, page 27.
  4. Source : générique du film.

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes