Bernard de Give Information

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard de Give
Bernard de give.jpg
Bernard de Give en 2009.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 106 ans)
Chimay Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Michel de Give Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Ordres religieux

Michel de Give, en religion père Bernard de Give, né à Liège ( Belgique) le et mort le à Chimay (Belgique) [1], est un moine trappiste et orientaliste belge de l' abbaye de Scourmont, très engagé dans le dialogue intermonastique, notamment avec des moines tibétains.

Biographie

Études et formation

À la fin de ses études secondaires au collège Saint-Servais de Liège, Michel de Give entre dans la Compagnie de Jésus (). Il obtient sa licence en philosophie à la Faculté de philosophie S. J. à Eegenhoven- Louvain ( 1936- 1939) puis sa licence en philosophie et lettres section Philologie classique à l' université catholique de Louvain (1940). Il est licencié en théologie à la Faculté de théologie S.J. à Louvain ( 1945). À l’université, il étudie également le sanscrit et les religions orientales sous la direction d' Étienne Lamotte. Il est ordonné prêtre à Louvain le .

Missionnaire en Inde

Bernard de Give part pour l’Inde le . Durant six ans il y est professeur au séminaire Pontifical de Kandy ( Ceylan) où il enseigne l'histoire de la philosophie antique, l'écclésiologie et les langues classiques ( grec et latin) de 1947 à 1952. Début 1953, il est, pour un an et demi, professeur des langues classiques au juvénat jésuite de Ranchi, puis de Sitagarha (près de Hazaribag au Jharkhand), puis, de nouveau professeur de philosophie à Shembaganur, près de Kodaikanal ( Tamil Nadu) et à Poona ( Maharashtra).

Retour en Belgique

Revenu en terre natale en , Bernard de Give reprend des cours de langues classiques au Juvénat de La Pairelle à Wépion ( Facultés universitaires de Namur). Il publie des manuels scolaires d’exercices grecs ( 1956- 1957) ainsi qu'une grammaire latine ( 1960) qui en est à sa seizième édition. Cette année-là, il enseigne à nouveau la Philosophie (histoire ancienne et médiévale) à la Faculté S.J. d’Eegenhoven-Louvain ( 1960- 1968), puis aux Facultés universitaires de Namur jusqu'en 1972. Durant l'année académique 1963- 1964 il suit des cours à l’ université d’Oxford auprès du professeur Robert Charles Zaehner. À l'université d'Oxford il rencontre aussi Chögyam Trungpa [2]. De 1968 à 1972, il est secrétaire de la revue Les Études Classiques  (de).

Moine cistercien

Bernard de Give entre chez les trappistes [OCSO] de l’ abbaye de Scourmont le où il fait sa profession solennelle le .

De 1977 à 2020, il est membre fondateur de la Commission du Dialogue inter-religieux monastique. Il participe aux rencontres interreligieuses de l’abbaye de Praglia en 1977 et 1979.

Durant dix ans il passe les mois d'été à étudier la langue tibétaine au centre tibétain de Kagyu-Ling, Château de Plaige, en Saône-et-Loire. Il aide à organiser les Colloques chrétiens-bouddhistes à l’Institut Karma Ling, ancienne Chartreuse de Saint Hugon, à Arvillard (Savoie). Il visite un bon nombre de centres tibétains dans la plupart des pays d’Europe Occidentale. Il fait plusieurs fois des séjours prolongés dans les monastères tibétains de l’Inde (surtout Dharamsala et en Himāchal Pradesh) et du Népal ( Kopan, Pokhara). En , il entreprend un voyage au Tibet.

Il publie sa thèse de doctorat sur Les rapports de l’Inde et de l’Occident des origines au règne d’Aśoka aux Éditions Les Indes savantes, Paris, 2005.

À l'occasion de son centenaire, le , l'abbaye de Scourmont a publié un recueil de ses poèmes intitulé Quand l'âme chante... dans la collection Cahiers scourmontois, 6, Forges, 2013.

Œuvres principales

  • Grammaire latine, Bruxelles, De Boeck, 2011 ( 15e éd.)
  • L'Imitation de Jésus-Christ traduite et paraphrasée en vers par Pierre Corneille, préface de P. Bernard de Give, O.C.S.O., notes de Fr. Ducaud-Bourget, Paris, Albin Michel, 1998, Coll. Spiritualités Vivantes, 161.
  • Chronicon Alnense. Chronique d'Aulne de dom Norbert Herset, éd. critique, trad. et notes par Bernard de Give, Thuin, G. H. Conreur, 1977-1978, coll. Cathula.
  • Registre des choses advenues à l'abbaye d'Aulne, trad. du texte latin par B. de Give, Thuin, G. H. Conreur, 1980
  • Les rapports de l'Inde et de l'Occident des origines au règne d'Asoka, Paris, Les Indes Savantes, 2005
  • Un trappiste à la rencontre des moines du Tibet, préface du 14e dalaï-lama, Les Indes Savantes, 2009, (en) A Trappist Meeting Monks from Tibet, préface du Dalaï-lama, Gracewing Publishing, 2010
  • Quand l'âme chante..., recueil de poèmes, préface de Jean Leclercq ( UCLouvain, Cahiers Scourmontois, 2013

Références

  1. « Décès du Père Bernard de Give », cathobel.be, 27 janvier 2020
  2. [1], sur croire.la-croix.com

Liens externes