Beauce (Québec) Information

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beauce.

Beauce
Image illustrative de l’article Beauce (Québec)
Paysage beauceron

Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec  Québec
Région administrative Chaudière-Appalaches
Villes principales Sainte-Marie
Saint-Georges
Beauceville
Coordonnées 46° 07′ 00″ nord, 70° 40′ 00″ ouest
Production sirop d'érable, bois, céréales, oléagineux
Régions naturelles
voisines
Bois-Francs
Côte-du-Sud

Image illustrative de l’article Beauce (Québec)
Localisation de la Beauce avec la rivière Chaudière qui la traverse

La Beauce est une région naturelle et historique du Québec.

Partie de la région administrative de la Chaudière-Appalaches, elle n'a pas de frontières fixes, mais englobe grossièrement la vallée de la rivière Chaudière. Elle est particulièrement renommée pour son dynamisme économique, notamment en lien avec la vivacité de l' entrepreneuriat, ainsi que pour ses produits agroalimentaires, comme le sirop d'érable qu'elle produit tous les printemps.

Histoire

Vue aérienne de la rivière Chaudière.

Avec la vallée du Richelieu, la Beauce est l'un des premiers foyers de population québécois à naître à l'intérieur des terres. Sa colonisation plutôt hâtive, au XVIIIe siècle, est rendue nécessaire par la saturation populationnelle des premières seigneuries fondées autour de Québec, riveraines du fleuve [1]. Le gouvernement de la Nouvelle-France entreprend donc la création de nouvelles seigneuries le long de la vallée de la Chaudière, une plaine assez importante et près de la capitale. La région est nommée en référence à la Beauce française, plaine céréalière du centre de la France [2].

Géographie

S'étendant sur les deux rives de la rivière Chaudière, elle forme un long couloir à peu près triangulaire bordé, au sud, par la frontière de l' État américain du Maine, à l'ouest, par les MRC de Lotbinière, des Appalaches et Le Granit, à l'est, par les MRC des Etchemins et de Bellechasse et, au nord, par la région de la Capitale-Nationale, Québec. La rivière Chaudière qui coule en son centre a créé au fil de milliers d'années une vallée qui confère à la Beauce un cachet bien spécial.

Économie

La Beauce affiche une économie variée et dynamique pouvant passer du secteur agricole à l'industrie lourde et exportatrice. Le groupe Canam, spécialisé dans la fabrication de poutres de métal, situé à Saint-Gédéon-de-Beauce, compte parmi ses plus grandes entreprises. L'autre compagnie fondée par Marcel Dutil, Manac, fait aussi partie de ses entreprises très importantes. Elle offre plus de 700 emplois aux gens de la Beauce. D'autre part, les fameuses pâtisseries Vachon ont été produites pour la première fois à Sainte-Marie au début du XXe siècle.

Gentilé

Le gentilé donné aux habitants de la Beauce est Beaucerons. Aux premiers temps de la colonie, les Beaucerons qui venaient « en ville » à Québec vendre leurs produits devaient franchir cours d'eau et marais et, forcément, se salissaient les jambes. Le surnom de jarrets noirs leur a été ainsi attribué, expression qui a traversé les époques et qui est parfois utilisée encore de nos jours malgré son évidente désuétude.

« Quand les anciens Beaucerons arrivaient à Lévis ou à Québec pour vendre leurs produits, ils étaient tout crottés et boueux car ils avaient traversé des terrains marécageux ; depuis ce temps on les appelle les “Jarrets noirs” »

— Le Parler populaire de la Beauce [3]

Personnalités beauceronnes

Notes et références

  1. Le façonnement d’un paysage - Jean-René Breton
  2. Commission de toponymie du Québec
  3. Maurice Lorent, Le Parler populaire de la Beauce, Ottawa, Éditions Leméac, , p. 224

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes