40e à 36e millénaires avant le présent Information

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

100e à 71e millénaires AP | 70e à 51e millénaires AP | 50e à 41e millénaires AP |
40e à 36e millénaires avant le présent
| 35e à 31e millénaires AP| 30e à 26e millénaires AP| 25e à 21e millénaires AP|

Voir aussi : Liste de chronologies par périodes

Cet article traite de l’ histoire évolutive de la lignée humaine entre 40 000 et 35 000 ans avant le présent (AP).

Période de transition marquée par la fin du Paléolithique moyen et le début du Paléolithique supérieur, caractérisée par des avancées technologiques dans l’ outillage lithique (allègement des instruments, le leptolithique proposé par l' abbé Breuil) et par le développement de l’ art préhistorique, avec de fortes disparités régionales. La population mondiale est multipliée par six, passant de 700 000 à 4 millions entre 40 000 et 35 000 av. J.-C. [1].

Évènements

Europe

La calotte crânienne de l' homme de Néandertal dans un ouvrage publié en 1904.
L’ homme lion.
Gravures de la grotte de Gorham.
  • 39 000 ans AP : gravures néandertaliennes sur une paroi de la grotte de Gorham remontant à plus de 39 000 ans avant le présent. Elles constituent le premier exemple connu d'art pariétal abstrait dû aux Néandertaliens [17].
  • Entre 39 000 et 33 600 ans AP : des dents d'Homo sapiens découvertes dans deux sites italiens sont datées entre 39 000 et 39 000 ans ( Grotta di Fumane  (it)) et entre 38 700 et 33 600 ans ( Riparo Bombrini  (de)) [7].
  • De 38 000 à 30 000 ans AP : Châtelperronien, culture attribuée aux derniers Néandertaliens présent dans le centre-ouest de la France et le nord de l' Espagne [18] : racloirs, pointes d’encoche et denticulés, pointe de Châtelperron, couteau à dos courbe façonné sur un support allongé comparable aux lames du Paléolithique supérieur, instruments en os qui se diversifient. À la faveur d’un réchauffement climatique de 38 000 à 35 000 ans AP, Les Néandertaliens auraient considérablement élargi leurs territoires en Europe ; leur dispersion, en limitant les contact entre les groupes, aurait favorisé l’apparition de nouvelles cultures [7].
  • 38 000 ans AP : fœtus d'Homo sapiens découvert dans l’abri sous roche effondré du Piave, près de Fajoles, dans le Lot, associé à une industrie châtelperronienne [19].
  • De 37 000 ans à 33 500 ans AP : première occupation humaine de la grotte Chauvet en Ardèche. Les principales peintures pariétales de la grotte dateraient de cette époque (Aurignacien) et compteraient de ce fait parmi les plus anciennes au monde [20].
  • Entre 37 000 et 35 000 ans AP : l’abri Castanet sur le site de Castel Merle à Sergeac, en Dordogne ( Aurignacien ancien) contient une plaque rocheuse d’une tonne et demie, détachée de la paroi, sur laquelle ont été découvertes des gravures de sexe masculin et de vulve féminine, d’animaux teintés d’ocre et de symboles [21].
  • Entre 36 700 et 34 200 ans AP : le séquençage du génome de l'homme de Kostenki 14, qui vivait en Ukraine, montre qu'il avait 3% de gènes de Neandertal, ce qui confirme que le croisement entre Sapiens et Neandertal s'est déjà produit il y a plus de 45 000 ans [19]. Ce génome, qui a déjà les trois principales composantes que nous détectons chez les Européens modernes, est le premier document à montrer une certaine continuité parmi les premières personnes à se rendre en Europe et les gens qui y vivent aujourd'hui.
Reconstitution du squelette de Pierrette.
Parure de pointes d'os et de dents d'animaux. Culture de Chatelperron d'Arcy-sur-Cure.
  • 36 000 ans AP : apparition des premiers éléments de parure ( Châtelperronien de la grotte du Renne à Arcy-sur-Cure, datée d'environ 36 000 avant le présent : dents perforées à la racine ou rainurées pour permettre leur suspension, fragments d’os découpés et façonnés, qui peuvent être attribuées à l’artisanat néandertalien [22].
  • Entre 36 000 à 31 000 ans avant le présent (AP) : découverte en 2009 de fibres teintes de lin naturel et de laine de chèvre portant des marques de torsion dans des couches d'argile de la grotte de Dzudzuana en Géorgie. Elle suggère l'utilisation la plus anciennes connu de matériaux textiles par l'homme [23].
  • De 36 000 à 33 000 ans AP : sépulture néandertalienne de la Zaskalnaya VI sur la falaise de Krasnaya Balka à l'est de la Crimée [24].

Notes et références

  1. Olivier David, La population mondiale : Répartition, dynamique et mobilité=, Armand Colin, ( ISBN  9782200603373, présentation en ligne)
  2. Lindsay Marsh, Australian History Series : Community and remembrance, vol. 3, Ready-Ed Publications, ( ISBN  9781863978224, présentation en ligne)
  3. « La colonisation du continent américain (05/12/05) », sur Hominidés.com,
  4. David J. Meltzer, First Peoples in a New World: Colonizing Ice Age America, University of California Press, ( ISBN  9780520943155, présentation en ligne)
  5. Méso-Amérique: Les Grands Articles d'Universalis, Encyclopaedia Universalis, ( ISBN  9782341007146, présentation en ligne)
  6. Dominique Garcia, Hervé Le Bras, Archéologie des migrations, La Découverte, ( ISBN  9782707199423, présentation en ligne)
  7. a b c et d Jean-Paul Demoule, Dominique Garcia, Alain Schnapp, Une histoire des civilisations : Comment l'archéologie bouleverse nos connaissances, Éditions La Découverte, ( ISBN  9782707188786, présentation en ligne), p. 108
  8. « Il y a 40 000 ans, l'art pariétal en Indonésie aussi ! », sur Hominidés.com, 2002-2018
  9. John Stewart Bowman, Columbia chronologies of Asian history and culture, Columbia University Press, ( ISBN  9780231110044, présentation en ligne)
  10. Supaporn Nakbunlung, Préhistoires au sud du Triangle d’or=, IRD Éditions, ( ISBN  9782709917858, présentation en ligne)
  11. Henri Procaccia, Genèse du Big Bang à l'Art pariétal, Connaissances et Savoirs, ( ISBN  9782753902602, présentation en ligne)
  12. Abdul Karim Bangura, African Mathematics : From Bones to Computers, University Press of America, ( ISBN  9780761853480, présentation en ligne)
  13. John G. Fleagle, Primate Adaptation and Evolution, Academic Press, ( ISBN  9780123786333, présentation en ligne)
  14. Pierre M. Vermeersch, Palaeolithic Quarrying Sites in Upper and Middle Egypt, Leuven University Press, ( ISBN  9789058672667, présentation en ligne)
  15. Dictionnaire de la Préhistoire : Les Dictionnaires d'Universalis, Encyclopaedia Universalis, ( ISBN  9782341002233, présentation en ligne)
  16. Francesco G. Fedele, « The Campanian Ignimbrite Eruption, Heinrich Event 4, and Palaeolithic Change in Europe: A High‐Resolution Investigation », sur researchgate.net,
  17. a et b Marc Azéma, Laurent Brasier, Le beau livre de la préhistoire: De Toumaï à Lascaux 4, Dunod, ( ISBN  9782100757893, présentation en ligne)
  18. Marylène Patou-Mathis, Histoires de mammouth, Fayard, ( ISBN  9782213683362, présentation en ligne)
  19. a et b Marylène Patou-Mathis, Neandertal de A à Z, Allary éditions, ( ISBN  9782370731616, présentation en ligne)
  20. Bernadette Arnaud, « 1ère modélisation chronologique de la longue histoire de la grotte Chauvet », Sciences et Avenir,‎ ( présentation en ligne)
  21. F. Belnet, « Abri Castanet (Périgord) : les plus vieilles œuvres pariétales du monde ? », sur Hominidés.com
  22. Henry de Lumley, Etchegaray, Marcello Sanchez, Sur le chemin de l'humanité, CNRS Editions ( ISBN  9782271087782, présentation en ligne)
  23. Marc Azéma, Laurent Brasier, Le beau livre de la préhistoire: De Toumaï à Lascaux 4, Dunod, ( ISBN  9782100757893, présentation en ligne)
  24. Marylène Patou-Mathis, op. cit, p. 427.